L’acupuncture

acupuncture-page

L’acupuncture fait partie de la Médecine traditionnelle chinoise (MTC) et existe depuis plus de 4000 ans. Elle repose sur le système énergétique du corps et du Qi (prononcé Tchi) circulant dans les méridiens et pouvant être stimulé par les points d’acupuncture situés sur ceux-ci. L’insertion d’aiguille au lieu précis du point d’acupuncture permet de régulariser le Qi ainsi que les fonctions physiologiques, organiques et psychiques associés.

En médecine chinoise, la maladie survient lorsque le déséquilibre est présent. Le corps est un ensemble dynamique où la circulation de l’énergie doit être fluide et équilibrée. Un déséquilibre peut survenir par un facteur interne émotionnel (colère, stress, anxiété, tristesse…) ou externe (environnement, climat, alimentation, traumatisme physique…). Si un tel déséquilibre est présent, la maladie survient. Il est alors du devoir de l’acupuncteur d’identifier les sources créant le déséquilibre et rétablir la bonne circulation du Qi dans le corps pour que le patient recouvre la santé. En d’autres mots, l’acupuncture renforce le processus d’autorégulation et de guérison du corps.

L’Organisation mondiale de la santé (l’OMS) reconnait l’efficacité de l’acupuncture pour plusieurs maladies. Plusieurs recherches ont été effectuées sur l’acupuncture éclairant ses mécanismes d’action et en prouvant la présence des méridiens et des points d’acupuncture.

Voici quelques mécanismes d'action de l'acupuncture* :

  • Une action analgésique créant une augmentation du taux d’endorphine et de sérotonine pour le soulagement des douleurs.
  • Un effet homéostatique global principalement par voie de régulation neuro-hormono-physiologique.
  • Des effets vasodilatateurs et spasmodiques incontestables pour soulager les spasmes musculaires.
  • Un effet de diminution de l’activité sympathique apportant un effet de relaxation chez les gens hypertendus
  • Une augmentation du cortisol utile dans les maladies inflammatoire (arthrite, tendinite…)
  • effet sérotoninergique, soulageant les allergies.
  • régulation hormonale pouvant traiter les problèmes métaboliques tels les processus de dysménorrhées, les irrégularités menstruelles, l’hypothyroïdie légère
  • renforcer le processus immunitaire en stimulant la production de gammaglobulines, favorisant une amélioration des processus anti-infectieux.

* source: http://www.physiotech.ca/